Annonces 1935

Accueil Kébiriens Activités Pionniers Figures Annonces

Ces petites annonces m'ont été envoyées amicalement par

Manuel Joachim PEREZ (né en 1947 à Oran)

que je remercie infiniment

 

A Faits divers

 

***

 

B Accidents

 

***

 

C Les Fêtes

 

***

 

 

D1 Un peu de tout

 

 

***

D2 Un peu de tout

 

Décès de Augustin Juan 35 ans

 

***

 

 

D3 Un peu de tout

 

Garcia Pedro (le boucher) époux de Marie Onetto (soeur à mon grand père)

 

 

***

D4 Un peu de tout

 

 

***

E1 Mariages

 

Ferrara Michel époux de Marguerite Ivanes

Ferrara Albert époux de Rose Pastor

Selva Joseph époux de Germaine Tauriac

Sanchez Ramon époux de Jeannette Conesa

Scotto Lomassesse Pierre époux de Marinette Minguez

Schiano di Ferruzzo Michel époux de Anaïs Perez

Arnal Alfred époux de Marie Dolores Carandante

Corcione Nicolas époux de Lucie Mattera

François Henri époux de Marcelina Vicente

 

 

 

***

E2 Mariages

 

Ferrara Dominique époux de Carmen Ferrandis

Hervouet Yves époux de Denise Fiol

Alarcon Angel époux de Carmel Garguilo

Lubrano Lavadera Raphaël époux de Marie Simone Scotto di Uccio

Segalas Aristide Raymond époux de Marguerite Ivanes

Dussordet Evian époux de Marguerite Ivanes ???

Sanchez Manuel époux de Rosette Schiano di Lombo

 

 

 

***

F Naissances

 

Pastor Fernand Louis fils de Fernand et Rosette Riccio

Gross Claude Casimir fils de Sébastien et ??? Ivanes

Proto Anaïs fille de Jean et Joséphine Perez

Ferrara Marie fille de Salvatore et Rose Riccio

Abad Hélène fille d'Emmanuel et Joséphine Perez

Ramon Colette fille de Antoine et ??? Lopez

Riccio Micheline Marie Thérèse fille de Michel et Paulette Onetto

Autuoro Christian Roger fils de René et Elvire Penaranda

Autuoro Michèle Josée fille de Lucien et Juliette Toro

 

 

 

***

G1 Décès

 

Schiano di Lombo Marius né en 1885 (48 ans) époux de Marie Rose Costagliola

Burle Anaïs née en 1892 (42 ans) épouse de Pierre Mongrenier

Lafuentes Hubert 4 mois parents ????

 

 

***

G2 Décès

 

Abad Emilio né en 1896 (38 ans) époux de Carmen Canto

Turban Alexandre Georges 29 ans parents ????

Vidal Maria née en 1876 (58 ans) épouse de Roch Ferrandis

Navarro Francisco né en 1863 (71 ans) époux de Teresa Vicedo

Perez Francisco né en 1876 (58 ans) époux de Maria Asencio

Monsarrat Mathieu 23 ans parents ???

 

 

***

G3 Décès

 

Sorria François 30 ans ????

Cucurullo Carmela née en 1857 (78 ans) veuve de Giovanni Corcione

Jan  ??? épouse Beltra ???

Huc Eugène né en 1865 (69 ans) époux de Joséphine Burle

Riccio Elisabeth née en 1884 (50 ans) épouse de Michel Garguilo

 

 

***

G4 Décès

 

Gargiulo Marie née en 1889 (45 ans) épouse de Louis Maestracci

Mas Maria née en 1876 (59 ans) épouse de Balbin François Ferrandis

Augustin Jean 30 ans fils de Jean et ???

Beltra Antoine 27 ans fils d'Antoine et Marie Lorenzo

Riccio Roch né en 1857 (77 ans) époux de Marie Lubrano di Sbaraglione

Arroyo Richard ???

 

 

***

G5 Décès

 

Bregeat Léo André Albert médecin né en 1858 (76 ans) époux de Cécile Mathieu

Robinat Jean Claude (enfant ?) fils de Louis et ????

Sinno Marinette 21 ans fille de Benjamin et Maria Ferrandez

Scotto Lomassesse Aniello né en 1890 (45 ans) époux Gimenez ???

 

 

***

G6 Décès

 

Esposito di Pauzilotto Lucia née en 1875 (60 ans veuve de Salvador Carandante

Llorens Antonia née en 1859 (76 ans) épouse de André Pastor

Granados François né en 1887 (48 ans) époux de Françoise Martinez

 

 

 

***

****

Mers-el-Kébir  -  samedi 09 mars 1935

 Inauguration du préau de l’école maternelle

 

    C’est dans un cadre de verdure que l’aimable directrice de l’école maternelle, Mme Franceschi, avait convié samedi 09 mars 1935 la municipalité, le conseil municipal et les amis de l’école à fêter l’inauguration du préau, récemment construit.

     Dans ce préau, artistement pavoisé, maîtresses et élèves attendent leurs invités. Les parents, eux-mêmes, massés dans la cour, s’y sont rendus pour assister à l’imposante manifestation qui va se dérouler.

     Sur la porte, un ruban tricolore est tenu par les jeunes Finou Ruiz et Marguerite Garcia ; le maire le coupe et entre, avec son conseil et les autres invités, aux accents de la Marseillaise.

     Nos petits enfants, dans une tenue impeccable, saluent les « officiels ». Nous y remarquons, aux côtés du maire, les adjoints, les conseillers municipaux, le personnel enseignant des autres écoles, la gendarmerie, les pompiers, la police et les représentants de la presse aimablement invités.

     C’est à une délicate attention du fin artiste qu’est M. Antoine Ferrara, que nous avons lu, dans la salle, l’inscription suivante : « Honneur à M. Boluix-Basset, maire, notre bienfaiteur ».

     Le rôle de « Papillon régisseur » est dévolu à la toute mignonne Scotto Germaine ; elle le remplit avec grâce et nombreux ont été les compliments qu'elle a récoltés.

     Nous avons applaudi l’arrivée du pâtissier (Odile Francheschi) et de la pâtissière (Barberine Tristani).

     Nous devons au talent de Mlle Ferrara l’organisation d’un chœur : « Jour de fête ». Le chant a été parfait. Quelle discipline dans les évolutions. Quelle régularité dans l’exécution ! Et que de bravos répétés n’avons-nous pas entendus !

     Le programme a parcourir est vaste et il semble que les organisateurs n’ont rien négligé pour intéresser l’auditoire. Les enfants sont à l’aise et chacune d’elles remplit admirablement son rôle.

     Une gerbe est offerte à M. Boluix-Basset par Janine Florentino, Emilienne et Odila Molla, pendant que Josette Franceschi, accompagnée de Carmelette Florentino lisent un compliment.

     Le maire les embrasse aux applaudissements de la nombreuse assistance.

     Notons encore l’agréable surprise que nous a réservée Mlle Ferrara : un ballet « La Ronde des petites filles ». On ne se lasse pas d’admirer ces fillettes costumées à la perfection par leur dévouée maîtresse. Et c’est parce qu’elles étaient toutes ravissantes de beauté que nous avons plaisir à les nommer : Lubrano Arlette, Puglièse Sylviane, Candela Caridad, Tristani Didi, Franceschi Gisèle, Lucas Herminie, Ruiz Marinette, Franck Albertine, Gargiulo Angèle, Ferrara Annette, Costa Flavie, Botella Thérèse, Acciaro Henriette, Amitrano Pierrette.

     Cette jolie danse est suivie d’un monologue « le parapluie » que nous débite « Mario » dit « Petit Chou ».

     Et aussitôt après l’audition d’un morceau de musique approprié aux circonstances, la série des discours commence. M. Franceschi, porte-parole de la directrice de l’école maternelle, remercie M.Boluix-Basset d’avoir tenu à assister à cette inauguration et déclare notamment :

 « Je forme le vœu sincère, ardent de vous voir longtemps à la Mairie pour achever l’œuvre que vous avez si bien commencée pour le plus grand bien de nos concitoyens, pour la prospérité de Mers-el-Kébir »

     M . Franceschi est vivement applaudi.

  Dans une de ces improvisations souvent hachées par les applaudissements, M. Boluix-Basset dit sa profonde émotion pour la charmante réception qui lui a été réservée par le personnel de l’école maternelle et par son ami M. Franceschi.

     Il remercie pour les félicitations qui le touchent particulièrement et pour les vœux qu’on veut bien former pour lui-même et pour ses amis du Conseil municipal.

     Touché par tant de sympathies qui se manifestent autour de lui, M. Boluix-Basset restera longtemps sous l’agréable impression de toutes ces délicates attentions.

    S’adressant particulièrement à Mme Franceschi, il s’exprime ainsi « Nous savons, Mme la directrice, avec quelle tendresse vous accomplissez votre tâche et avec quelle douceur vous prenez soin des enfants qui vous sont confiés. »

     Puis, se tournant vers Mlle Ferrara, M. Boluix-Basset exalte les mérites de cette maîtresse : « Vous m’êtes attachée à un double titre, dit-il ; non seulement comme maîtressse dévouée à l’école maternelle, mais aussi comme fille de l’ancien premier adjoint au maire, mon excellent ami Antoine Ferrara, auquel je porte la plus vive affection. Je sais que vos qualités sont hautement appréciées et que vous auriez pu depuis longtemps déjà occuper un poste beaucoup plus important. »

     Le maire assure ensuite Mme Henriette Ferrara de sa haute estime et rappelle, avec plaisir, qu’elle est la femme du benjamin du Conseil municipal, M. Janvier Ferrara qui tient une si grande place dans son amitié. Et il ajoute : « Vous vous distinguez dans l’accomplissement de votre devoir et je connais les belles qualités que vous possédez. »

     Le maire se félicite de voir les familles groupées, en aussi grand nombre, autour de leurs enfants si délicieusement parés, et les remercie de la manifestation de sympathie qu’elles viennent de lui témoigner. Et il termine en déclarant qu’il gardera le meilleur souvenir de cette fête.

     Une longue ovation est faite à M. Boluix-Basset.

     Mais il convient maintenant de continuer à amuser les enfants. C’est pourquoi Mme Franceschi nous chantera, avec les tout-petits : « La bonne aventure ».

     Et après quoi, la fin est annoncée par une marche militaire qui entraîne « officiels » et invités dans une des salles de l’école où, sur des tables fleuries, se dressent des pyramides de friandises. C’est le vin d’honneur offert par M. et Mme Franceschi.

     Les coupes se vident dans une atmosphère de gaieté et d’amitié ; le temps file à regret, car M.Franceschi nous amuse vraiment par ses histoires toutes marseillaises.

     Disons avec M. Franceschi que c’est d’une pierre blanche qu’il faut marquer cette cérémonie, la plus agréable, la plus intime qu’on ait vécue à Mers-el-Kébir.

     Aussi bien, tous nos compliments vont au chef d’établissement, Mme Franceschi, à ses dévouées et distinguées collaboratrices, Mme Henriette Ferrara, et Mlle Marie Ferrara, si favorablement appréciées par la population de Mers-el-Kébir.

 

article L’ECHO D’ORAN du 10 mars 1935

 

  

dc