Edifices

Page précédente Plan du Site Nouveautés Mots-Clefs

Eglise Le Fort La Base

***

Page en cours de construction

On recherche les historiques de ces édifices SVP Merci

 

bullet

L'Église

bullet

Le Fort

bullet

La Base navale

Autres édifices
bullet

Le Phare

bullet

La Mairie

bullet

L'usine électrique

bullet

Écoles

bullet

Couvent des soeurs

bullet

dispensaire

bullet

Marché

bullet

Villa Mauresque Kouba ou villa Jorro

bullet

Le boulodrome

 

 

*****

 

bullet

Le Phare 

Le phare de Mers-el-Kébir était situé à l'extrémité de la péninsule sur laquelle est bâtit le Fort, à la naissance de la grande digue du large.

Il a été construit en 1868 par Monsieur Aucourt.

Il a été détruit au cours de l'agression des Anglais en juillet 1940, il gênait les Anglais pour régler leur tir sur les navires Français.

Le phare était posé sur une tour octogonale blanche de 23 mètres de hauteur.

La hauteur de la lumière (AL) était de 37 mètres. Lumière blanche fixe visible à 9 miles (soit un peu plus de 16 km).

Localisation : Latitude/Longitude 35°44N  0°41W

Référence internationale ARLHS (Amateur Radio Light House Society)  :  ALG-025

 

Citons parmi les gardiens de phare : Calaoudi - Ferrera - Manuel Fernandez - Antoine Ivanes - Pierre Antoine Massuchetti - Antoine Palma

 

Le phare vu de la route d'Aïn-el-Turck

***

Le phare vu de Saint-André

***

 

 

bullet

La Mairie 

 

 

bullet

L'usine électrique 

 

 

bullet

Les écoles 

 

 

bullet

Le couvent des soeurs 

 

 

bullet

Le dispensaire 

 

 

bullet

Le marché 

 

 

bullet

La villa Mauresque 

Cette magnifique villa se trouvait à l'entrée du village sur la gauche juste à l'angle de la rue du Sud.

On l'appelait de différents noms : villa Kouba, villa Mauresque, villa Giraud ou villa Jorro.

Cet édifice a été construit sous le "règne" des Ottomans soit entre 1792 et 1830.

Le nom de Kouba lui vient probablement de Goubba qui signifie "mausolée". Construite par le bey d'Oran pour son fils.

Le nom de villa Mauresque lui vient de son style très oriental.

On lui donna aussi le nom de villa Giraud car au début du 20e siècle ce fut la demeure (secondaire ?) d'Hippolyte Giraud, banquier qui fut ensuite maire d'Oran.

Enfin on l'appela la villa Jorro du nom de la famille espagnole qui l'occupa après Giraud. La famille Jorro l'aurait vendue juste avant le seconde guerre mondiale.

Elle a été détruite au début des années 1960 pour y construire un petit immeuble.

 

bullet

Le boulodrome

Le boulodrome aurait été créé par les frères EGIO, Jeromo et André.

Probablement après 1920

 

*